Nous avons en effet adopté un rythme plus paisible qu’au début de notre croisière. Que ce soit à l’ouest où à l’est, la côte est magnifique, bien préservée, très sauvage mais avec peu d’abris dignes de ce nom et une météo pas toujours conforme aux prévisions (des vents relativement forts les après midis, jamais annoncés). Donc, lorsque nous trouvions un mouillage intéressant (protégé et pas trop rouleur) nous y restions plusieurs nuits (2 ou 3, n’exagérons tout de même pas).

Après une traversée très calme, P1060718r75.JPG

A l'ouest, Torre grande, avec une très belle rade peu profonde P1060730r75.JPG P1060733r75.JPG

la côte sauvage, 760

les îles de San Antioco et de San Pedro P1060793r75.JPG P1060806r75.JPG

où nous avons fait la très agréable rencontre de Nathalie et Philippe sur leur beau catamaran TAO, P1060864r75.JPG

et la jolie ville de Caloforte P1060776r75.JPG P1060784r75.JPG

L’escale de Cagliari est très agréable avec une vieille ville non submergée de touristes et quelques ballades à pied, superbes. P1060933r75.JPG P1060934r75.JPG

Mais aussi des orages très violents, surtout en volume d’eau (avons réussi à globalement éviter les grains les plus drus !!) P1060929r75.JPG

La pointe Carbonara, très beau, mais très rouleur, P1060959r75.JPG

A l'est, 988 990 P1060990r75.JPG

Et partout une végétation magnifique : P1060772r75.JPG P1060778r75.JPG P1060781r75.JPG P1060857r75.JPG P1060999r75.JPG P1070002r75.JPG P1070003r75.JPG P1070006r75.JPG P1070007r75.JPG P1070008r75.JPG P1070009r75.JPG

Comme nous nous approchions un peu trop vite de la Sicile, où nous pensons hiverner le bateau, nous avons décidé de faire un crochet par Naples (et les îles du voisinage) et la mer Tyrrhénienne avant de rejoindre le détroit de Messine. Une traversée paisible vers les îles poncines,

017 021 027 P1070021r75.JPG P1070027r75.JPG

avec un petit clandestin. P1070024r75.JPG

Mais tout cela manque un peu de soleil et c’est bien dommage... La météo change, il pleut régulièrement. Nous sommes souvent dans les orages.